Skip to main content

Tunnelier - Au coeur du projet du Grand Paris

23 Jul 2020 11:39

L'équipe de Capelle Oversize est en charge du pilotage commercial, administratif et technique des transports des tunneliers pour le projet du Grand Paris. Le Groupe Capelle est fier de pouvoir apporter sa contribution à ce projet qui dépasse des enjeux nationaux.

Un projet dont les compétences de nos équipes terrain ont été mises en valeur dans le n° de juin 2020 du magazine France Route. Une aventure humaine et technique de plusieurs jours suivie par le journaliste Frederic Mercenier (frederic.mercenier@orange.fr - www.iveoprod.com) début Mars de cette année. 

Une préparation & un suivi hors normes

Avant de charger, plusieurs mois de préparation sont nécessaires pour assurer une prestation, en sécurité.

"Il faut compter plus de 6 mois de travail, de la visite du chantier à la réalisation, en passant par les études, la préparation des remorques et les échanges avec les différentes parties, en l’occurrence, Eiffage TP mandaté par la Société du Grand Paris, Herrenknecht mandaté par Eiffage pour fournir le tunnelier, et MSG chargée de la logistique d’acheminement dont nous assurons une partie des convois" précise Michael Capelle dans l'article. 

Les étapes sont nombreuses pour assurer ce balais millimétré le jour J : 

  • visites du chantierplans du site d'arrivée avec implantation 2D des pièces fournis par le constructeur, 
  • configuration des équipements (par notre BE),
  • remontée et validation des réserves au client, 
  • réalisation des reconnaissances d'itinéraires (EPC)
  • obtention des autorisations par cellule Autorisation interne, 
  • préparation par le Traffic Manager des éléments du chantier.

Sans oublier le lien à tout cela, la relation commerciale de proximité qui est nécessaire pour valider chaque point et s'assurer d'être prêt le jour J. Chez nous c'est Marion, commerciale sédentaire sur la cellule oversize, qui a cette charge importante. Elle est la garante du bon déroulement des process avec le client et par enchaînement des process internes. 

 

- Résumé de l'ARTICLE FRANCE ROUTE DE JUIN 2020
Pour l'article complet, les réactions de nos conducteurs, les détails du transport, rendez-vous en kioske.

L’exceptionnel, quotidien des Transports Capelle

L’entreprise Capelle a transporté deux nouvelles pièces de tunneliers, de Schawnau en Allemagne, à Aubervilliers. Près de 80 tonnes chacune, et surtout 6,45 mètres de large, un défi que  la société gardoise a une nouvelle fois relevé haut la main, prouvant sa maitrise dans l’art du convoi exceptionnel. 

Les chauffeurs de Capelle livrent depuis plus de trois ans des pièces de tunneliers sur les chantiers du Grand Paris où de nouvelles lignes de métro sont en construction afin d’étendre le réseau de desserte à la couronne francilienne.

« On a dû en livrer plus d’une vingtaine depuis 2017. Cette semaine, ce sont deux segments de bouclier qu’on achemine à Aubervilliers pour la ligne 16. 77 à 78 tonnes chacun,  l’ensemble fait plus de 4,5m de haut, et près de 21 mètres de longueur. En fait, la vraie contrainte à gérer sur cette mission, c’est la largeur, parce qu’au niveau du poids, j’ai déjà transporté des pièces plus lourdes. »   Yoyo se rappelle alors avoir convoyé une tête de coupe, et le moteur principal de tunnelier quelques semaines plus tôt, « Là, il a fallu une remorque 10 et 12 lignes, le moteur faisait 110 tonnes. On compte 10 tonnes par ligne, pour ces segments, des huit lignes directionnelles suffisaient. »

Ce serait toutefois une erreur d’imaginer que les convois exceptionnels deviennent une routine pour Yohan et Eric,  professionnels d’un bout à l’autre du parcours : « On est certes rôdés pour ce genre de convoi, mais il faut toujours être attentif, concentré, plus encore quand le temps est mauvais », assure Le petit Congolais.

Difficile d’en douter quand, simple spectateur, on assiste au passage de  ces monstres de la route qu’ouvrent avec tout autant de professionnalisme les voitures pilotes et les motos de guidage.

Parfois, les deux voies semblent trop étroites pour laisser glisser le convoi vers sa destinée. Illusion d’optique, tout est calculé, étudié, camions et remorques font preuve de fluidité, malgré les 119 tonnes pesant au sol. « Il y a quand même des précautions à prendre en terme de conduite, il faut anticiper le freinage dans les descentes, les accélérations dans les montées. Il nous arrive régulièrement d’avoir 160 ou 165 tonnes à l’arrière, placées sur une remorque 12 lignes, il faut la plus grande prudence », assure Yoyo.  


Itinéraire adapté

Depuis Schawnau, près de la frontière française, sur le site de [...] la suite dans le France Route du Mois de juin.